Comment faire des économies d’énergie en copropriété ?

Publié le 16 août 2018

Tous les ans, vos charges de copropriété augmentent. Et, tous les ans, vous vous dites que votre copropriété devrait faire des économies et, plus particulièrement, des économies sur sa facture énergétique. Eh bien, sachez que les cartes sont entre vos mains puisque, ne l’oubliez pas, depuis 2007, les marchés de l’électricité et du gaz sont ouverts à la concurrence pour l’ensemble des clients.

 

Comment faire pour faire jouer cette concurrence ? Y-a-t-il d’autres leviers à actionner pour vous permettre d’alléger vos charges annuelles ? Voici quelques pistes qui peuvent vous aider à faire des économies sur votre facture énergétique :

 

  • Faire un diagnostic

Si vous souhaitez faire des économies, il vous faudra tout d’abord faire un diagnostic précis de la consommation d’énergie de la copropriété. Pour cela, impossible de ne pas éplucher scrupuleusement les contrats et, en particulier, celui de l’électricité. Objectif ? Vous assurez qu’il correspond aux besoins de la copropriété. Si ce n’est pas le cas, il vous faudra passer à l’action.

 

  • Faire quelques travaux et/ou changer les habitudes de la copropriété

Au-delà du contrat, dans un premier temps, il vous est possible de faire des économies en faisant quelques investissements et/ou en changeant un peu les règles de la copropriété. Par exemple, si vous n’avez pas de minuterie sur les éclairages des parties communes ou si elles sont mal réglées, en installer ou les régler correctement devrait déjà vous faire faire de belles économies. Pensez aussi à remplacer les ampoules à incandescence par des LED dans toutes les parties communes.  Si vous avez un chauffage collectif, il est peut-être aussi important de revoir les règles de la copropriété. Pourquoi l’allumer à une date fixe ? Et s’il vous ne le mettiez en fonction que lorsque la température le justifie. Cela évitera que, parfois, des résidents ouvrent en grand leurs fenêtres lors d’un hiver trop doux car ils ont trop chaud. Une règle de bon sens, malheureusement pas toujours appliquée !

 

  • Faire jouer la concurrence, changer de fournisseurs

Votre copropriété a fait le maximum en termes de réduction de la facture énergétique grâce, essentiellement, à des travaux d’isolation thermique et à de petites actions de simple bon sens. Parfait ! Deuxième étape : choisir votre (nouveau) fournisseur d’énergie, en les mettant tous en concurrence. En effet, beaucoup de français l’ignorent encore, mais, depuis le 1er juillet 2007, libre à nous tous de changer de fournisseur d’électricité autant de fois que nous le souhaitons et de façon très simple. Vous serez surpris de la baisse de tarif, quasi mécanique, que vous allez obtenir !

 

  • Opter pour l’achat groupé d’énergie

 Mieux encore, autre technique afin d’alléger votre facture : l’achat groupé d’énergie. Avec ce nouveau système issu de l’économie participative, vous pourriez bien réaliser de 10 à 30% d’économie sur le prix de votre énergie. Le principe ? Réunir le maximum de consommateurs afin de lancer un appel d’offre auprès des fournisseurs d’énergie et pouvoir ainsi négocier des tarifs très intéressants pour tous ceux qui s’y sont inscrits (gratuitement, précisons-le). Ainsi, les copropriétaires souscripteurs voient leur pouvoir d’achat augmenter substantiellement.

Disons aussi qu’une fois l’offre d’achat groupé acceptée, les copropriétaires ne s’occupent plus de rien, toute la partie administrative et technique (résiliation de l’ancien contrat, mise en service, etc.) est à la charge du nouveau fournisseur.

 

Si vous souhaitez vous inscrire au groupement d’achat, cliquez ici!

 

  • Avoir recours aux énergies renouvelables

A noter enfin que vous pouvez aussi faire un geste supplémentaire envers la planète en vous tournant vers l’énergie renouvelable. Difficile de trouver des acteurs verts pour les copropriétés et pourtant, certains fournisseurs d’électricité commencent à garantir à leurs clients l’origine renouvelable de l’électricité qu’ils livrent.

 

Autres solutions, l’énergie solaire. Vous pouvez vous en servir pour produire une partie de l’eau chaude sanitaire, par exemple. Autre alternative, le bois et même l’installation d’une pompe à chaleur géothermique. Certaines copropriétés vont même plus loin en produisant leur propre électricité grâce à des capteurs solaires photovoltaïques installés sur les toits. Le syndicat de votre copropriété peut alors financer les travaux et ensuite consommer cette énergie ou bien la vendre à EDF.

 

  • Votre copropriété est-elle bien isolée ?

Bien évidemment, tous ses conseils ; et surtout leur efficacité ; dépendent de l’état de votre copropriété. Si vous avez la chance de vivre dans un bâtiment très récent, votre copropriété répond forcément à la réglementation obligatoire pour une construction neuve, à savoir la réglementation thermique de 2012 (RT 2012). En revanche, si votre copropriété est plus ancienne, il se pourrait bien que votre dépense énergétique importante soit la conséquence de la mauvaise isolation thermique de votre copropriété.

 

Sachez que les travaux d’économie d’énergie peuvent être financés de 25 % à 100 % grâce à des mises en place très simple. Pour plus d’information, cliquez ici. 

 

Sachez donc que vous pouvez demander à votre copropriété un audit énergétique (obligatoire pour les copropriétés de plus de 50 lots). Cet audit permettra d’estimer la consommation annuelle du bâtiment et de faire des suggestions de travaux pour en améliorer la performance énergétique. La décision de réaliser l’audit doit être votée à la majorité des voix exprimées par les copropriétaires présents et représentés.

 

Avec tous ces conseils, la facture énergétique de votre copropriété devrait baisser de façon substantielle. C’est évidemment un atout important pour le portefeuille de tous les copropriétaires, mais aussi, indirectement, pour la planète. Ainsi, vous aiderez aussi la France a gagner son pari puisqu’elle s’est engagée, comme une grande majorité de pays dans le monde, à réduire sa consommation d’énergie de 30% d’ici 2030. Jouable si tous les propriétaires et tous les copropriétaires font un effort puisque 40% de l’énergie consommée en France proviendrait du secteur du bâtiment et plus particulièrement du logement !

 

A nous de jouer…

 

Pour nous contacter, cliquez ici!